Les affaires n’ont pas bien marché cette année, alors vous n’avez pas pu mettre de côté pour vos vacances. La meilleure astuce que vous avez trouvé, c’est de mettre votre maison en location pour financer votre voyage. Mais il y a un dilemme : comment assurer que l’état de ce qui se trouve dans la maison soit maintenu ? Comment préserver votre bon voisinage à votre retour ? Une assurance en temporaire ?

La garantie villégiature du locataire.

Vous pouvez exiger de votre locataire une garantie villégiature. Il s’agit d’une option temporaire (de 3 mois maximum) souvent inclus dans son contrat multirisque. L’attestation de l’existence de cette forme de couverture confirme que l’assurance du locataire va prendre en charge l’indemnisation les éventuels dégâts causés au meuble et équipements, mais également aux biens du voisin.

En dehors de ce type de garantie, les chances pour vous couvrir sont minimes, à moins d’avoir votre propre assurance multirisque habitation. Celle-ci est en effet recommandée dans de tels cas, mais il vous faudra vérifier l’existence de garanties de meublé de tourisme.

Le recours au professionnel de la location.

Mais pour ne pas s’empêtrer les idées en cherchant à protéger ses biens via une assurance, le propriétaire peut aussi confier cette charge à un professionnel de la location saisonnière. Celui-ci pourra inclure des garanties dans les offres de location.

Dans tous les cas, au moment de laisser les clefs au locataire, veuillez à bien évaluer les biens et leur état en son compagnie, pour éviter toute mésentente à l’échéance de la période de location.