En publiant ses tarifs 2015 en mars dernier, Suzuki n’a établi aucune hausse pour le grand bonheur des clients. Elle poursuit aussi des offres de remises entamées l’an précédent. Mais les clients ont aussi d’autres possibilités pour acquérir plus facilement une moto chez le constructeur nippon, le financement sans apport à 2,9%. Mais qu’est-ce que c’est ?

Ce que Kronk en sait.

Lorsque vous ressentez urgent l’achat d’une moto, pour une virée en campagne ou pour les besoins de votre travail, vous n’êtes pas souvent en possession du montant pour une acquisition au cash. Par ailleurs, la vie contemporaine amène le plus grand nombre des consommateurs (les jeunes foyers notamment) à un mode de gestion mensuel de leurs finances. La solution de l’épargne ne compte souvent que sur le long terme.

Conscients de cet état de fait, les constructeurs emboitent le pas aux banquiers pour se constituer leur propre système de vente à paiement échelonnée. Le financement sans apport, c’est-à-dire sans mobilisation de capital de départ, y trouve son lieu d’être. Cet ensemble de procédés facilite l’obtention du véhicule par le paiement de mensualités avec taux d’intérêt.

La LLD et la LOA parmi les techniques phares.

Les modes de financement sans apport les plus utilisés par les constructeurs sont la location longue durée (LLD) , qui ne donne pas droit à un rachat en fin d’échéance, et la location avec option d’achat (LOA). Ces procédés permettent d’utiliser la moto comme un vrai propriétaire, nonobstant l’obligation de bien l’entretenir et de conserver son état initial.